Coronavirus : 613 cas, neuf décès, fermeture d’écoles… Le point sur la situation en France
Coronavirus : 613 cas, neuf décès, fermeture d’écoles… Le point sur la situation en France 1

Le Covid-19, appelé plus familièrement coronavirus, touche désormais près de 90 pays et a dépassé les 100 000 cas dans le monde. En France, le bilan continue de s’alourdir.

Les jours passent et se ressembleraient presque. Ce vendredi 6 mars 2020, le bilan s’est encore alourdi concernant la propagation du Covid-19, plus communément appelé coronavirus, sur le sol français. 

Deux nouveaux décès sont à déplorer, portant à neuf le bilan total (huit hommes et une femme de plus de 70 ans). Le nombre de personnes infectées est quant à lui passé à 613, a annoncé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. C’est 190 cas de plus que la veille. 

Parmi elles, 258 sont rattachées à un regroupement de cas et 39 se trouvent « en situation grave », et ont été admises en réanimation.

Explosion de cas dans le Haut-Rhin

La première nouvelle victime est un homme de 94 ans, résidant à Creil, dans l’Oise, qui compte actuellement 110 cas. La seconde est un homme de 65 ans, résidant lui aussi dans le département de l’Oise, plus précisément à Saint-Vaast-les-Mello. Tous deux étaient pris en charge depuis le 1er mars.

En Haute-Savoie, 51 cas ont été recensés. À l’inverse, la situation se stabilise dans le Morbihan, avec 20 cas.

Dans le Haut-Rhin81 personnes ont été infectées par le coronavirus, faisant de ce département le plus touché de la région Grand-Est, avec une multiplication par huit du nombre de cas en à peine 48 heures. 

« Nous sommes arrivés au stade 2 renforcé », a annoncé le préfet du Haut-Rhin, ce vendredi. Le département voisin du Bas-Rhin a pour sa part enregistré 49 cas positifs, selon les autorités.

Et à l’étranger ?
Au total, la barre des 100 000 cas de contamination a été franchie ce vendredi, dans 89 pays. 55 000 personnes ont été guéries et 3 456 sont décédées (dont 412 hors de Chine).

Toutes les régions métropolitaines « sont désormais concernées », a souligné Jérôme Salomon, et « trois régions en Outre-mer : la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique. »

Stade 2 renforcé

Edouard Philippe, qui présidait ce vendredi une réunion interministérielle à Matignon en présence des ministres Elisabeth Borne (Transition écologique), Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Education nationale) et Christophe Castaner (Intérieur), a précisé que la France se trouvait « toujours au stade 2 », ajoutant : « dans les clusters, où le virus circule avec beaucoup d’intensité, nous venons de décider un renforcement des mesures du stade 2« .

Ainsi, dans deux départements, l’Oise et le Haut-Rhin, les crèches, maternelles, collèges et lycées seront fermés « à compter de lundi et pour une durée de 15 jours ». Les rassemblements seront eux « limités », a détaillé le Premier ministre, sauf ceux « qui sont essentiels à la vie démocratique ».

Dans les autres département, en revanche, l’ensemble des mesures « déjà en vigueur reste inchangé ».

Il conclut :

Les mesures du stade 3 seront déclenchées sur tout le territoire quand ce sera nécessaire, mais pas avant. Il faut rappeler que le stade 3 correspond seulement à la circulation active du virus sur le territoire. (…) C’est désormais inexorable, mais notre système de santé a les moyens d’y faire face.

Le plan blanc – dispositif d’urgence sanitaire – a par ailleurs été déclenché dans tous les hôpitaux et cliniques de France, a de son côté annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Quatre nouveaux cas à l’Assemblée

Dans un communiqué, la présidence de l’Assemblée nationale a confirmé ce vendredi que quatre personnes supplémentaires ont été prises en charge par les services de santé. La veille, deux personnes s’étaient avérées affectées par le coronavirus.

En outre, ajoute le communiqué, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France a débuté une « enquête épidémiologique » dans l’après-midi.

Le prix des gels hydroalcooliques encadré

Depuis ce vendredi 6 mars, et  jusqu’au 31 mai, un décret plafonne les prix des gels hydroalcooliques pour empêcher une flambée des prix peu scrupuleuse. 

Il faut donc désormais débourser deux euros pour un flacon de 50 millilitres, trois euros pour 100 millilitres, cinq euros pour 300 millilitres et quinze euros pour un litre de gel. 

Protéger les personnes âgées

Lors d’une visite dans un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPHAD) du 13e arrondissement parisien, Emmanuel Macron a appelé à espacer les visites pour protéger les « anciens » du coronavirus.

Des mesures « très contraignantes » mais nécessaires à ces yeux pour protéger les plus âgés, particulièrement vulnérables face au virus.

Source: actu.fr

Traducteur
Comments
All comments.
Comments

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer