Huit agents de sécurité afghans tués dans l’attaque des talibans
Capturarsssssssddwwww

Les soldats ont été tués lorsqu’un kamikaze a frappé la base avec un Humvee chargé d’explosifs.

Un kamikaze a conduit un véhicule chargé d’explosifs dans une base des forces de défense afghanes dans l’est du pays, tuant au moins huit agents de sécurité lors d’une attaque revendiquée par les talibans.

L’assaut avant l’aube de samedi a eu lieu dans la province agitée de Nangarhar où les talibans ont revendiqué plusieurs assauts meurtriers contre les forces gouvernementales.

Cela est arrivé deux jours après que le Pentagone a déclaré que les talibans ne respectaient pas les promesses faites dans un accord signé avec Washington l’année dernière, notamment en réduisant la violence et en coupant les liens avec al-Qaïda.

Les huit ont été tués lorsque le bombardier a frappé la base avec un Humvee, a déclaré le bureau du gouverneur de Nangarhar dans un communiqué.

Le chef adjoint du conseil provincial de Nangarhar, Ajmal Omar, a confirmé l’attaque mais a estimé le nombre de soldats morts à 15 avec cinq blessés.

Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a déclaré que son groupe avait mené l’attaque.

Le bureau du gouverneur a déclaré que les forces de sécurité avaient saisi un autre véhicule chargé d’explosifs près de la ville de Jalalabad, capitale de Nangarhar.

La province de Nangarhar a été témoin de plusieurs attaques meurtrières récentes menées par le groupe armé ISIL (ISIS).

Par ailleurs, deux bombes en bordure de route ont explosé samedi à Kaboul, mais il n’y a pas eu de victimes, a indiqué la police.

La violence s’est intensifiée dans tout l’Afghanistan alors même que les talibans et le gouvernement s’engagent dans des pourparlers de paix qui ont débuté en septembre. Jusqu’à présent, les discussions n’ont pas permis de percer.

La nouvelle administration Biden aux États-Unis a accusé les talibans de ne pas réduire la violence malgré la signature d’un accord avec Washington l’année dernière pour le faire.

Cet accord exigeait que les talibans arrêtent les attaques contre les forces américaines, réduisent fortement la violence et avancent les négociations de paix avec le gouvernement de Kaboul.

En retour, les États-Unis réduiraient régulièrement leurs troupes dans le pays et retireraient toutes leurs forces d’ici mai 2021.

Mais jeudi, le Pentagone a déclaré: «Les talibans ne respectent pas leurs engagements de réduire la violence et de renoncer à leurs liens avec Al-Qaïda.»

L’administration Biden examine actuellement l’accord, que le précédent gouvernement Trump avait signé avec le groupe armé dans la capitale qatari en février 2020.

SOURCE : AGENCES DE PRESSE

Traducteur
Comments
All comments.
Comments

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer