Les forces israéliennes abattent un adolescent palestinien en Cisjordanie occupée
Capturarqqqqqqqtyyt

Atallah Rayyan, 17 ans, a été mortellement abattu sur un poste militaire près d’une colonie juive après avoir prétendument tenté d’attaquer des soldats israéliens.

Les forces israéliennes ont abattu un adolescent palestinien près de la colonie juive d’Ariel en Cisjordanie occupée.

Selon une déclaration militaire israélienne mardi, Atallah Rayyan, 17 ans, a tenté de mener une attaque à l’arme blanche contre des soldats israéliens déployés au carrefour de la colonie d’Ariel.

Le communiqué indique que les soldats du poste militaire «ont repéré un assaillant qui tentait de poignarder deux soldats (israéliens)».

«L’un des soldats a bloqué les multiples attaques au couteau de l’assaillant et le commandant des troupes qui se trouvait sur les lieux a tiré sur l’assaillant et l’a neutralisé.

Le communiqué a ajouté que les forces israéliennes n’ont subi aucune perte. Une vidéo diffusée par l’armée a montré une femme soldat identifiée comme «Cpl L» qui a dit qu’elle était de garde lorsqu’un assaillant «avec un couteau à la main a sauté sur moi».

Elle a dit qu’elle l’avait repoussé en le poussant et en le frappant plusieurs fois avec son arme. Le soldat israélien a déclaré que l’attaquant avait ensuite tenté de la poignarder avant que son commandant ne lui tire dessus d’une seule balle.

Cependant, la vidéo ne montrait que le dos du soldat et aucune photo ou vidéo de l’incident n’était immédiatement disponible.

Le ministère palestinien de la Santé a confirmé qu’un «citoyen» avait été abattu par les «forces d’occupation».

Des groupes de défense des droits palestiniens et israéliens ont accusé Israël d’utiliser une force excessive contre des assaillants palestiniens «loups solitaires» et d’avoir tué des assaillants présumés qui auraient pu être appréhendés.

«  Le seul souci était l’obtention du diplôme  »

Rayyan, un lycéen, est originaire du village de Qarawat Bani Hassan, à l’ouest de Salfit dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Sa mère Mahera a déclaré à l’agence de presse palestinienne locale Ma’an que la seule préoccupation de son fils était de terminer ses études.

«Jeudi, il prévoyait de rencontrer ses amis après avoir terminé le dernier examen du semestre», dit-elle, les larmes coulant sur son visage.

Rayyan s’est réveillé mardi et est allé à l’école pour passer un examen, a raconté sa mère. Il rentra chez lui, prit le petit-déjeuner puis partit pour Naplouse pour aider son père au travail comme il le fait parfois pendant son temps libre. Mais il ne s’est pas rendu en ville.

«Atallah a quitté la maison et n’est pas revenu», a déclaré Mahera.

SOURCE : AL JAZEERA ET AGENCES DE PRESSE

Traducteur
Comments
All comments.
Comments

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer