B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE
B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 1

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 2

Propriétaire d’une excellente précision, l’avion était envié par les nazis, car il avait une autonomie de vol et une grande capacité à stocker des bombes.

Initialement conçu pour défendre le territoire américain, le B17 – Flying Fortress était le bombardier le plus important des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a inauguré une nouvelle phase d’attaques diurnes et a joué un rôle central dans la destruction de la machine de guerre allemande. À cette fin, il a subi plusieurs changements au cours du conflit.

De toutes les versions, les plus performantes sont les F et G, en raison de la grande autonomie, de la grande capacité de stockage des pompes et de l’excellente précision. Le point faible: son équipage a beaucoup souffert des conditions imposées par les missions. Le froid intense dû à l’altitude et au manque d’espace étaient deux des problèmes les plus courants des aviateurs.

En outre, il y avait une tension constante avec les attaques des chasseurs allemands et les tirs de batteries anti-aériennes, qui ont fait des pertes considérables pour les avions et l’équipage. L’efficacité du B17 a également été prouvée par les nazis. De nombreux avions capturés ont fini par être utilisés par les Allemands: les nazis pensaient que la forteresse aérienne américaine – construite par Boeing – était meilleure que les bombardiers de la Luftwaffe.

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 3

Découvrez 10 fonctions et outils essentiels pour le B17:

Artilleur

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 4

Le soldat choisi a localisé ses cibles à l’aide d’un système de ciblage Nordon et a utilisé une mitrailleuse de calibre .50 M2, qui était sur le nez de l’avion. Cette pointe était en acrylique, ce qui garantissait sa courbure et offrait plus de sécurité que le verre.

Navigateur

Dans cette position, l’agent a tracé les itinéraires de l’avion et, lors des attaques ennemies, a utilisé l’une des deux mitrailleuses M2 de calibre .50, situées sur les côtés du nez.

Pilote et copilote

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 5

Essentiels pour les décollages, les atterrissages et le voyage lui-même, ces officiers étaient les seuls à bord du B17 à ne pas utiliser de mitrailleuses et étaient toujours en position blindée. Pendant ce temps, le technicien de l’avion était responsable des deux mitrailleuses Browning M2 .50 qui se trouvaient sur la tourelle arrière de l’avion.

Réservoirs d’oxygène

Comme l’avion n’était pas pressurisé, l’équipage avait besoin de masques à oxygène pour les missions. Ainsi, le B17 avait de grands réservoirs d’oxygène.

Stockage

À l’intérieur d’un B17, l’équipage disposait de plusieurs canots de sauvetage pour un atterrissage d’urgence en haute mer. En plus de l’équipement, l’avion contenait également jusqu’à 7893 kg de bombes, qui étaient logées dans des racks verticaux.

Communication

Pour entrer en contact avec le monde extérieur, l’équipage n’avait qu’une seule radio à sa disposition, mais elle n’était utilisée qu’en cas d’urgence et était silencieuse la plupart du temps, pour ne pas être détectée par l’ennemi.

Mitrailleuse dorsale

Contrairement aux autres armes, il s’agissait d’un calibre M2 .30, d’une capacité de 1 200 coups par minute, utilisé par l’opérateur radio lors de raids aériens.

Tour inférieure

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 6

En plus d’être le plus dangereux, en raison de l’emplacement, c’était aussi le plus inconfortable pour son occupant, qui était en position fœtale, couché les pieds en l’air. Sa puissance de feu, cependant, était excellente, car il disposait de deux mitrailleuses M2 de calibre .50.

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 7

Mitrailleuses latérales

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 8

Préparés pour tout combat, deux autres de calibre .50 M2 ont été placés un de chaque côté du fuselage, étant exploités par deux tireurs d’élite expérimentés.

Tour queue

B17: LE BOMBARDIER ALLIÉ LE PLUS IMPORTANT DE LA SECONDE GUERRE 9

Pour compléter son offensive militaire, le B17 disposait également de deux mitrailleuses Browning M2 de calibre .50, d’une capacité de 750 coups par minute, toutes deux opérées par un tireur d’élite situé dans la queue de l’avion.

Bibliographie

  • Boîte Souvenirs de la Seconde Guerre mondiale, de Winston Churchill (2019)
  • La Seconde Guerre mondiale, d’Antony Beevor (2015)
  • Seconde Guerre mondiale: les 2174 jours qui ont changé le monde, par Martin Gilbert (2014)
  • Les mythes de la Seconde Guerre mondiale, par divers auteurs (2020)
  • Continent sauvage: le chaos en Europe après la Seconde Guerre mondiale, par Keith Lowe (2017)
Traducteur
Comments
All comments.
Comments