L’ambassade de France à Kaboul organise un vol et demande aux citoyens de quitter l’Afghanistan
L'ambassade de France à Kaboul organise un vol et demande aux citoyens de quitter l'Afghanistan 1

La France a appelé mardi tous ses citoyens en Afghanistan à quitter le pays alors que les talibans poursuivaient une offensive majeure sur fond de retrait des troupes étrangères.

“Le gouvernement mettra en place un vol spécial dans la matinée du 17 juillet, au départ de Kaboul, afin de permettre le retour en France de l’ensemble de la communauté française”, a annoncé l’ambassade de France à Kaboul dans un communiqué, ajoutant qu’aucun paiement ne serait être nécessaire pour monter à bord de l’avion.

“L’ambassade de France recommande formellement à tous les citoyens français d’emprunter ce vol spécial ou de quitter le pays immédiatement par leurs propres moyens”, poursuit le communiqué.

L’ambassade a déclaré qu’elle ne serait pas en mesure d’assurer le départ en toute sécurité des citoyens choisissant de rester au-delà du 17 juillet.

La France rejoint désormais une liste croissante de pays, dont l’Inde et la Chine, qui ont soit dit à leurs citoyens de quitter l’Afghanistan, soit les ont fait sortir du pays.

Les talibans ont lancé une offensive à travers le pays début mai lorsque les forces étrangères dirigées par les États-Unis ont commencé leur retrait définitif, qui est maintenant presque terminé. D’autres forces étrangères partent également bien que la France, qui a envoyé des troupes en 2001 pour rejoindre la coalition dirigée par les États-Unis, ait retiré ses derniers soldats en 2014.

Le groupe islamiste fondamentaliste pur et dur a maintenant balayé une grande partie du nord, et le gouvernement afghan s’accroche à quelques capitales provinciales qui dépendent des ponts aériens pour s’approvisionner.

20 ans après

Les talibans ont été chassés du pouvoir lorsqu’une coalition de forces dirigée par les États-Unis a envahi l’Afghanistan en 2001 pour traquer Oussama Ben Laden, responsable de l’attentat à la bombe du 11 septembre contre le World Trade Center. Le ressortissant saoudien avait été hébergé en Afghanistan.

Depuis lors, il y a eu des élections présidentielles démocratiques et une nouvelle constitution et l’implication des forces de l’OTAN et de l’ONU dans le pays.

Mais les talibans ont effectué un retour spectaculaire après une longue insurrection et ont regagné territoire et pouvoir.

L’opinion publique aux États-Unis était fatiguée de la participation américaine à la guerre, qui avait fait des milliers de morts ou de blessés, et l’ancien président américain Donald Trump a ordonné le retrait des troupes américaines restantes avant de quitter ses fonctions.

Le président américain Joe Biden souhaite désormais que tous les soldats américains servant dans le pays soient accueillis d’ici le 11 septembre de cette année, jour du 20e anniversaire de l’attaque de l’WTC.

Source: Avec Agences

Traducteur
Comments
All comments.
Comments