Macron se rend à Moscou pour “aller au fond des choses” avec Poutine
Macron se rend à Moscou pour "aller au fond des choses" avec Poutine 1

Les présidents français et russe vont “donner le temps nécessaire pour contourner” les enjeux liés à la crise ukrainienne.

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine sont déterminés à “aller au fond des choses” lors de leur rencontre à Moscou lundi, où ils pourront notamment examiner les mesures de “désescalade” de la crise ukrainienne, a annoncé la présidence française. .

Les présidents français et russe vont “donner le temps nécessaire pour contourner” les enjeux liés à cette crise, a indiqué l’Élysée (présidence française) ce vendredi.

La réunion ne servira pas à “tout résoudre”, mais à “récupérer suffisamment d’éléments” pour pouvoir dire qu’il existe des moyens de réduire la tension, a-t-il ajouté.

Le chef de l’Etat français est attendu lundi au Kremlin avant de se rendre à Kiev, où il doit rencontrer mardi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Lors d’une récente conversation téléphonique, Vladimir Poutine a rappelé à son homologue français qu’il l’attendait à Moscou.

“Je veux avoir une conversation de fond avec vous. Je veux aller au fond des choses et vous êtes un interlocuteur de qualité”, a rapporté Elisha, citant Poutine.

Contrairement à d’autres dirigeants, Macron se rend d’abord en Russie car “le problème doit être résolu à Moscou et non à Kiev”, a ajouté la présidence française.

Le président français entend “contacter et négocier dans les termes les plus clairs possibles” avec Vladimir Poutine.

Zelensky, avec qui il s’est entretenu jeudi, a encouragé Macron pour sa démarche de dialogue avec le président russe, a ajouté la même source.

Le « principal signe » attendu de la Russie est la « démonstration » qu’elle n’a « aucune intention offensive » et ne prépare aucune invasion de l’Ukraine, après avoir rassemblé environ 100 000 soldats à la frontière.

L’Elysée a également rappelé que cette initiative de la France, qui assume la présidence tournante de l’Union européenne, est menée “en parfaite coordination avec les partenaires et alliés européens” et notamment avec le président américain Joe Biden.

Macron doit rencontrer ce week-end le Premier ministre britannique Boris Johnson et le chef de l’OTAN Jens Stoltenberg.

Et il doit s’entretenir prochainement avec Joe Biden et le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a récemment proposé sa médiation sur la crise ukrainienne et qui était à Kiev jeudi.

La présidence française a également mis sur la table une rencontre, suite à la visite à Kiev, avec le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président polonais, Andrzej Duda, à Berlin, “pour établir de nouvelles étapes”.

La chancelière allemande doit se rendre à Moscou le 15 février. Alors que l’UE semblait avoir peu compté lors des premières discussions russo-américaines sur l’Ukraine, Emmanuel Macron tente depuis quelques semaines de remettre l’Europe sur le « plateau de jeu ».

“La France est destinée à jouer un rôle clé dans les efforts de multilatéralisme et de désescalade”, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Le ministère français des Affaires étrangères a annoncé vendredi que le chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian, accompagnera Emmanuel Macron lors du déplacement à Moscou.

L’Occident accuse la Russie d’avoir l’intention de ré-envahir l’Ukraine après avoir annexé la péninsule de Crimée en 2014, mais Moscou nie toute intention de guerre.

Les autorités russes subordonnent la résolution de la crise aux exigences qu’elles jugent nécessaires pour garantir sa sécurité et qui comprennent une garantie que l’Ukraine ne sera pas membre de l’OTAN, ainsi que que l’Alliance retirera ses troupes en Europe de l’Est . pour les postes antérieurs à 1997.

Source: Avec Agences

Traducteur
Comments
All comments.
Comments