La Biélorussie nie avoir l’intention de se joindre à l’invasion russe
BelVoiska

Le chef d’état-major des forces armées biélorusses, Viktor Gulevich, a déclaré que la Biélorussie n’envisageait pas de se joindre à l’invasion russe de l’Ukraine , mais envoyait cinq groupes tactiques de bataillon (BTG) à sa frontière en rotation pour remplacer les forces déjà stationnées là-bas.

Vendredi, un haut responsable ukrainien de la sécurité a averti la Biélorussie de ne pas envoyer de troupes en Ukraine, craignant que la Biélorussie ne prévoie de rejoindre les forces armées russes dans quelques heures.

Gulevich a démenti les plans d’envahir l’Ukraine aujourd’hui :

Je tiens à souligner que le transfert de troupes n’est en aucun cas lié à (une quelconque) préparation, et surtout pas à la participation de soldats biélorusses à l’opération militaire spéciale sur le territoire de l’Ukraine.

La Biélorussie a servi de relais pour les troupes, les missiles et les avions russes, mais elle n’a pas déployé ses propres forces dans une bataille active.

L’Ukraine a accusé hier des avions russes d’avoir tiré sur des villages frontaliers biélorusses depuis l’espace aérien ukrainien pour fournir une excuse à une offensive.

Les attaques présumées ont eu lieu alors que le dirigeant biélorusse, Alexandre Loukachenko, rencontrait le président russe, Vladimir Poutine, à Moscou, selon le centre d’État ukrainien pour les communications stratégiques.

Source: avec agences

Traducteur
Comments
All comments.
Comments