ALLEMAGNE : comment le changement climatique affecte la santé des Européens.
transition climatique getty

Dans le “rapport Lancet Countdown in Europe”, 44 scientifiques européens ont collaboré avec la revue Lancet pour examiner les effets du changement climatique en Europe et sur la santé de sa population. Selon l’étude, le changement climatique a déjà un impact sur les pays du continent européen : les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses, la chaleur ou les inondations menacent les populations, mais aussi les risques accrus de maladies infectieuses ou cardiaques et de pollution atmosphérique.

L’impact du changement climatique sur la santé.

Les chercheurs ont compilé des chiffres concrets sur la manière dont le changement climatique affecte déjà la santé de la population européenne.

  • La fréquence des vagues de chaleur a augmenté de moitié entre 2010 et 2019 par rapport à la décennie précédente, et jusqu’à deux fois et demie dans certains endroits
  • Entre 2000 et 2020, les décès dus à la chaleur ont été plus nombreux, avec une augmentation de 15 décès annuels par million d’habitants
  • Les sécheresses extrêmes en Europe ont augmenté.
  • Le risque de maladies infectieuses telles que la malaria ou la fièvre du Nil occidental augmente avec le réchauffement du climat.
  • Le printemps arrive plus tôt, les personnes allergiques l’ont remarqué : les bouleaux, les aulnes ou les oliviers fleurissent par exemple environ dix à vingt jours plus tôt qu’il y a 41 ans.
  • La pollution atmosphérique due à la combustion de combustibles fossiles a entraîné 117 000 décès en Europe en 2020, principalement causés par le secteur des transports.

“L’Europe doit agir plus rapidement”

Kim van Daalen, de l’université de Cambridge au Royaume-Uni, et co-auteur du rapport, indique que “L’Europe est l’un des principaux responsables de la crise climatique, mettant en danger les populations et leur santé dans le monde entier.” Il affirme que l’Europe doit agir plus rapidement et atteindre les objectifs climatiques.

En outre, la pandémie de Covid-19 a démontré l’importance de la protection de la santé des citoyens, estime le co-auteur du rapport, le Professeur Maria Nillson de l’Université d’Umeå en Suède. “Nous constatons que la crise climatique exerce une pression supplémentaire sur le système de soins de santé”.

Les conséquences de la crise climatique coûtent aussi de l’argent

Selon les auteurs du rapport, outre les conséquences sanitaires, le changement climatique et les décisions politiques malavisées ont des conséquences économiques.

  • Au cours de la dernière décennie, l’année 2021 a été la plus coûteuse : un total de près de 48 000 millions d’euros de pertes dues aux événements climatiques. La plus grande part de cette somme est revenue à l’Allemagne, avec 30 000 millions d’euros, en raison des inondations catastrophiques de l’été 2021
  • 15 pays subventionnent les combustibles fossiles à hauteur de milliards d’euros chaque année.

En outre, le charbon reste une composante importante du bouquet énergétique européen, avec une part de 12 % en 2020. Les efforts actuels d’élimination du charbon ne sont pas suffisants pour arriver à un résultat net zéro en 2050, selon les auteurs.

Au niveau mondial, l’impact de la crise climatique sur la santé

Il n’existe pratiquement pas de région du monde qui ne soit pas touchée par le changement climatique, et avec lui, les répercussions sur la santé des personnes qui y vivent sont partout, indique le rapport.

Par exemple, si l’on additionne les décès dus à la chaleur dans le monde, leur nombre a augmenté de 68 % de 2017 à 2021 par rapport à 2000 à 2004.

Sur les hauts plateaux des continents américains, le climat s’est déjà tellement réchauffé que le nombre de mois durant lesquels le risque de propagation de la malaria a augmenté d’un tiers.

Les chercheurs déplorent que trop peu de pays construisent leurs systèmes de santé de manière à résister aux crises et à faire face aux conséquences du changement climatique sur la santé.

Source: BR24

Traducteur
Comments
All comments.
Comments